Préférences de cookies
ParamètresJe suis d'accord
0

Normes applicables à la conception et aux tests des installations de distribution basse tension


Depuis le 1er novembre 2014, les normes NBN EN 61439-1 et NBN EN 61439-2 sont en vigueur. Ces normes concernent la composition des installations de commutation et distribution basse tension et elles remplacent la norme EN 60439. Dans cet article, nous passons en revue les avantages, les mesures à prendre et les obligations qui résultent de ce changement.

Davantage de clarté et structuration améliorée

La norme NBN EN 61439 supprime un nombre d’imprécisions et de zones grises, et les informations sont mieux structurées. Par exemple, les prescriptions relatives à l’augmentation de la température sont plus claires et les prescriptions relatives à la conception et à la fonction sont présentées sous la forme d’un aperçu synoptique. Les parties 0 et 1 contiennent, respectivement, le manuel pour la spécification des installations de distribution et les règles générales. Les 6 autres parties spécifient les prescriptions pour les installations de distribution dans les différents environnements : secteur de l’industrie, logements d’habitation, armoires de chantier, armoires dans les piétonniers, canalisations électriques préfabriquées et installations dans les espaces publics. Les différentes parties spécifient des méthodes précises de vérification des installations de distribution, via des règles pour la conception, les calculs et les tests/mesures.

Mesures contre le développement de chaleur

Une importante différence par rapport à l’ancienne norme : la norme NBN EN 61439 spécifie les mesures à prévoir pour limiter le développement de chaleur dans les tableaux de distribution, ainsi que les tests et simulations permettant de le déterminer. Pour prévenir le risque de développement de chaleur, il faut veiller principalement à la bonne continuité du câblage, mais beaucoup d’autres composants et facteurs jouent également un grand rôle. C’est pourquoi les fabricants de matériels d’installation doivent veiller à ce que le facteur de résistance des matériaux soit aussi bas que possible. Pour les câbles, il faut tenir compte également de la bonne résistance mécanique et résistance à la corrosion, aux UV et à la chaleur. En plus des prescriptions concernant les matériaux, la norme prévoit également des prescriptions relatives à la réalisation, dont les fabricants/installateurs de tableaux doivent tenir compte.

Quelques mesures obligatoires :

  • respecter le rayon maximal de courbure des câbles;
  • raccordement direct entre deux composants, donc sans cosses et raccords intermédiaires le long du câble;
  • éviter la surcharge en évitant de raccorder plusieurs câbles sur une même borne, sauf lorsqu’il s’agit d’une borne de raccordement prévue pour cela. Mais dans ce dernier, les 2 câbles doivent toujours avoir le même diamètre;
  • séparer les câbles aussi parfaitement que possible;
  • séparer les phases. Les conducteurs ayant un potentiel différent (p. ex. le conducteur de charge nulle par rapport aux autres conducteurs de phase) ne peuvent pas se toucher, à moins qu’il ne s’agisse d’un câble du type 90 °C.

Vérification de l’installation

La norme prévoit la réalisation de contrôles pendant ou à la fin de l’assemblage d’un tableau. Le premier groupe de contrôles concerne la construction du tableau de distribution : si la classe de protection IP est respectée, la protection de base contre le risque électrocution est en ordre, les raccords sont solides, etc. Le deuxième groupe de contrôles concerne les prestations du tableau. Par exemple, il faut tester la résistance de l’isolement et les mises à la terre et il peut s’avérer nécessaire également de contrôler le câblage et de réaliser un essai de fonctionnement électrique.

Instrument de test conforme à la norme

La norme EN 61439 spécifie de manière claire les tests portant sur le matériel et les installations que les fabricants/installateurs de tableaux doivent réaliser pour démontrer que leur produit ou installation répond à la norme. Pour cela, Euro-Index propose notamment le Fulltest3, un instrument complet destiné à réaliser les tests selon la norme EN 61439-1. L’instrument Fulltest3 est capable de réaliser aussi bien les tests obligatoires que les tests non obligatoires et il est équipé d’interfaces-utilisateurs innovantes, par exemple, un écran couleur tactile, une mémoire interne et trois ports USB pour le raccordement d’un ordinateur portable, une clé USB, un clavier, une imprimante et/ou un lecteur de codes à barres. L’appareil permet notamment de réaliser un essai de continuité des prises de terre, les essais de résistance d’isolement jusqu’à 1.000 V DC, un essai de claquage avec une tension d’essai réglable de 250 à 5.100 V AC, des essais d’interrupteur différentiel RCD avec courant de défaut/temps de déclenchement croissant, l'impédance/courant de court-circuit du circuit de courant de défaut, la tension résiduelle, la tension de contact, le courant de décharge, la direction du champ tournant, le courant absorbé et la puissance réelle/apparente.

Cliquez ici pour plus d’informations sur le Fulltest3